Une nouvelle revue scientifique confirme que “l’ approche naturopathique” a fait ses preuves.

Une nouvelle étude
scientifique a confirmé l’existence de preuves de grandes qualités
concernant les approches de la médecine naturopathique. L’analyse,
réalisée à la Southern Cross University en Australie, a porté sur
33 études menées dans 7 pays différents et a montré que la
naturopathie était efficace dans le traitement des maladies
cardiovasculaires, du diabète de type 2, des douleurs
musculo-squelettiques, du syndrome des ovaires polykystiques, de la
dépression, de l’anxiété et autres conditions chroniques
complexes.

Notant que les études ont
montré une amélioration des résultats pour la santé et la qualité
de vie des patients, et citant des approches telles que les
interventions diététiques et liées au mode de vie, les suppléments
nutritionnels et les médicaments à base de plantes, les chercheurs
affirment qu’il existe désormais une “vaste gamme de preuves
d’essais cliniques soutenant les outils utilisés en naturopathie. “

Les études analysées ont
été menées aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en Inde, en
Australie, au Japon et au Royaume-Uni. Comprenant un large éventail
d’essais, ils ont examiné à la fois les soins hospitaliers à court
terme et les rapports d’observation à long terme du traitement
ambulatoire.

Les études ont été menées
dans des cabinets privés de naturopathie, des hôpitaux intégratifs,
des cliniques de soins pour patients hospitalisés et des instituts
de recherche.

Les patients réclament une réforme
de la santé

Soulignant l’ampleur de la
recherche scientifique actuelle en médecine naturopathique, les
chercheurs ont examiné des études utilisant l’approche
naturopathique dans le cadre de nombreux problèmes de santé graves.
Outre les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2, le
cancer et l’hépatite C ont également été examinés. L’efficacité
des approches naturopathiques n’a pas seulement été observée dans
les maladies physiques, mais aussi dans les problèmes de santé
mentale. Dans le cas du trouble bipolaire, une étude américaine a
montré que l’utilisation de suppléments et d’autres thérapies
naturelles permettait d’éliminer les médicaments psychotropes. De
manière significative, aucun patient n’a souffert d’épisodes
psychotiques ou d’hospitalisation au cours de la période de
traitement.

Comparant les résultats
positifs de ces études à ceux des traitements couramment utilisés
en médecine conventionnelle, les chercheurs de la Southern Cross
University ont cité une étude de BMJ Clinical Evidence publiée en
2007 qui montrait que, sur environ 2.500 traitements conventionnels
analysés, seulement 15% étaient considérés comme bénéfiques.
22% des traitements étaient susceptibles d’être bénéfiques, 7%
partiellement bénéfiques mais partiellement nocifs, 5%
non-probables et 4% susceptibles d’être inefficaces ou nocifs. Pour
les 47% restants des traitements, il n’y avait aucune preuve
convaincante de leur efficacité.

Étant donné que la
majorité des traitements conventionnels sont non prouvés et même
dangereux, il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de
patients réclament une réforme des soins de santé et recherchent
des approches naturelles qui sont plus sûres et plus efficaces que
leurs homologues de la médecine conventionnelle.

La connaissance, c’est le pouvoir

Avec plus de 100 études
publiées sur le site Web PubMed de la National Library of Medicine
des États-Unis, les recherches révolutionnaires du Dr Rath sur la
médecine cellulaire sont à la pointe de la transformation
scientifique des soins de santé. À l’approche de la fin de la
deuxième décennie du XXIe siècle, la question n’est pas de savoir
si les thérapies naturelles vont remplacer le «secteur
pharmaceutique pro-maladie», mais quand ?Le volume des
preuves en faveur des remèdes naturels a depuis longtemps dépassé
le stade où il est permis de douter du moindre changement.

Alors que les acteurs de
l’industrie pharmaceutique cherchent toujours à limiter l’accès du
public aux approches naturelles, la science ne les soutient plus.
Pour les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète, le VIH /
SIDA, les maladies rénales, les maladies du foie, le système
nerveux, l’ostéoporose et de nombreux autres problèmes de santé,
les thérapies modernes de nutrition et de médecine cellulaire
permettent déjà aux patients de prévenir les maladies et
d’améliorer leur santé de manière naturelle, sans médicament.

Des bibliothèques en ligne
telles que la bibliothèque indépendante de notre fondation sur la
nutrition et la santé naturelle jouent un rôle essentiel dans la
conduite de ces changements, en informant les patients des nouvelles
possibilités de protéger leur santé grâce à des approches
naturelles. Comme le dit si bien le philosophe et homme d’État
anglais Francis Bacon: “La
connaissance, c’est le pouvoir
“.

La prochaine révolution des soins de santé montrera aux patients, aux médecins et aux politiciens que ce principe n’est nulle part plus important que dans le domaine de la santé.

Si vous désirer en apprendre plus sur la médecine cellulaire, obtenir des conseils sur les compléments alimentaires, contactez-moi en tant que conseiller en médecine cellulaire (cf certificate-1 certificate-2) contact@optimise-ta-sante.com

Pour commander directement des compléments alimentaires sur le site du Dr Rath : dr-rath.com

Je vous propose une consultation en naturopathie et en médecine cellulaire, découvrez-en plus en suivant ce lien : : consultation en naturopathie en ligne




La santé par des smoothies verts

Il
était une fois la famille Boutenko

Tout
a commencé avec elle dans les années 90. Encore appelée Raw Family
(ou famille
crudivore), la famille Boutenko
était minée par de diverses affections aussi bien la mère
(obésité, arythmie cardiaque grave), le père (arthrite, fatigue
chronique, irritabilité extrême et insomnie) que les enfants
(graves sautes d’humeur, périodes d’hyperactivité et d’épuisement,
diabète juvénile, asthme). La mère de famille, Victoria Boutenko,
préoccupée par l’état de santé dégradé de la famille se lance
sans relâche dans la recherche de moyens alternatifs autres que ceux
proposés par les médecins. De là, elle finit par tomber sur et
adopter l’alimentation vivante : une alimentation végétale
crue, simple et naturelle. Le remède miracle a ainsi sauvé tous les
membres de la famille qui ont vu leur état de santé s’améliorer
grandement sans recours à aucune médication. Leur seul secret :
se nourrir principalement de fruits et de feuilles vertes frais.

Et
depuis 2004, Victoria Boutenko créée des smoothies verts qu’elle
partage avec le reste du monde en quête de saines habitudes
alimentaires aux multiples vertus thérapeutiques.

Qu’appelle-t-on
smoothie vert exactement?

Le
smoothie vert est tout simplement un smoothie préparé avec au moins
une herbe fraîche ou un légume frais, de préférence un
légume-feuille vert.

Pour
Victoria Boutenko, un smoothie parfait doit contenir 60 % de fruits
et 40 % d’herbe ou de légume vert, un mélange auquel on ajoute un
peu d’eau. L’une des raisons est que cette façon de faire
contenant une plus grande proportion de fruits, permet à un plus
grand nombre de personnes de consommer une quantité élevée de
verdures d’une façon délicieuse. Mais aussi, l’organisme peut
absorber davantage de nutriments efficacement sans perdre de fibre,
élément très important pour la digestion.

Plusieurs
verdures sont proposées pour la fabrication des smoothies verts. Il
s’agit principalement des épinards qui sont riches en sels
minéraux, en antioxydants (bénéfiques dans la prévention des
maladies cardiovasculaires et de certains cancers), en vitamines A et
B. Les autres verdures concernées sont la laitue, le chou frisé,
l’avocat, le céleri, l’aloès, le fenouil, le persil et le
concombre etc.

Parmi
les fruits les plus communément utilisés en combinaison des légumes
verts ou herbes vertes, on peut citer la banane très prisée pour sa
richesse en antioxydants, mais aussi les sucres qu’elle contient et
qui participent au maintien d’une bonne santé gastro-intestinale.
On retrouve couramment aussi dans les smoothies verts les fraises,
l’ananas, l’orange, la pomme, la mangue, la lime etc.

Toutefois,
on retrouvera aussi bien un smoothie vert préparés avec des
carottes, de la citrouille, du melon ou des betteraves. Les choix
sont quasi illimités. Tout est une question de goût du consommateur
et de l’effet désiré.

Comment
obtenir un smoothie vert lisse et onctueux?

En
fonction de votre besoin, vous aurez à vous procurer soit d’un
mixeur ou d’un blender pour réaliser vos smoothies. La principale
différence entre un blender et un mixeur tient surtout à la
polyvalence et à la puissance supérieures du blender
.

De plus si vous désirez obtenir des smoothies bien
onctueux à texture parfaitement lisse, optez plutôt pour le
blender. Avec sa puissance bien supérieure à celle du mixeur, le
blender s’avère beaucoup plus polyvalent que le mixeur, permettant
notamment de piler de la glace et de réaliser des préparations
fines et homogènes comme les smoothies. Mais également, le blender
pourra servir à d’autres fins utiles dans votre cuisine
quotidienne, en remplacement d’autres appareils.

La
prise des smoothies verts et leurs bienfaits

Consommer
régulièrement, des smoothies préparés à partir des fruits,
légumes et herbes verts frais ont plusieurs avantages sur la santé.
Voici une liste non exhaustive des effets désirés sur la santé des
consommateurs bien informés :

  • Les
    smoothies verts sont faits exclusivement de produits sains (légumes,
    herbes et fruits frais).
  • Ils
    permettent d’avoir un régime alimentaire diversifié et riche en
    végétaux,

  • Les
    smoothies verts facilitent la consommation de légumes par les
    enfants, qui rechignent d’ordinaire.
  • Les
    smoothies étant faits de fruits et légumes crus, tous les
    nutriments contenus dans la préparation sont préservés; ce qui
    n’est pas le cas dans la cuisson. De ce fait, on en tire une plus
    grande valeur nutritionnelle.
  • Il
    y a assimilation rapide par l’organisme des éléments nutritifs
    contenus dans les smoothies : sels minéraux, glucides et
    hydrates de carbone, acides aminés, fibres, vitamines, fruits,
    légumes glucides, acides aminés, enzymes, et vitamines
  • Les
    smoothies préviennent de la constipation car on observe une
    facilité de digestion liée à la présence de grandes quantités
    de fibres que contiennent les smoothies verts
  • Ce
    choix alimentaire éduque les consommateurs sur l’importance
    d’adopter une alimentation plus saine : régime pauvre en
    sucre, sel et gras.
  • Enfin
    ils sont super simples à réaliser (à condition de posséder
    l’appareil adéquat : blender vs mixeur) et très pratiques à
    consommer.

Références :

Jacques
Bertani (janvier 2015), Les incroyables vertus des smoothies verts

Myprotein
(2017?), Les smoothies : avantages et inconvénients

Naïby
(2015), Qui est la famille Boutenko?

Optimyself,
Blender ou mixeur : sachez faire la différence !

Solange
Laurin (avril 2018), La famille Boutenko : un cas étonnant !
Alimentation vivante