Le psyllium blond, le régulateur du transit

image_pdfimage_print
5 (100%) 1 vote[s]

Le psyllium blond est un régulateur naturel du transit intestinal, il peut agir en cas de constipation mais aussi en cas de diarrhée, ce qui fait de lui l’allié indispensable de notre intestin.

On distingue 2 groupes de fibres alimentaires, les fibres solubles et les fibres insolubles.
Les fibres solubles ont une texture ressemblant à du gel et aident au ralentissement de la digestion. On les trouve dans les myrtilles, les concombres, les noix ou les haricots. Ces fibres solubles sont importantes dans le contrôle du poids car elles maintiennent un sentiment de satiété plus longtemps. Elles ralentissent l’absorption des sucres et sont donc très utiles dans le contrôle de la glycémie.

Les fibres insolubles, comme leur nom l’indique, ne se dissolvent pas dans l’intestin mais contribuent à l’augmentation du volume des selles et accélèrent la progression du chyme dans les intestins. Elles permettent de réduire les risques de diverticulite dans l’intestin (formation de petites poches, ou diverticules, dans l’intestin, qui peuvent s’enflammer). On les trouve dans les légumes feuilles, les carottes ou le céleri.

Quelles soient solubles ou insolubles, ces fibres sont indispensables pour une bonne santé. Elles permettent de réduire le risque de maladies cardiaques et d’AVC, d’hémorroïdes, de calculs rénaux et représentent également une nourriture pour nos bactéries amies de notre flore intestinale. Lorsque celles-ci se nourrissent de fibres, elles libèrent de l’acétate, qui envoie un signal à notre hypothalamus pour nous signaler qu’il faut cesser de manger.

Le psyllium, est une petite graine originaire de l’Inde et du Pakistan, il est aussi appelée Ispaghul ou Plantago Ovata. Il a l’avantage de posséder les 2 types de fibres qui peuvent contribuer à éliminer les levures et les champignons présents dans nos organismes.

Le psyllium n’est pas assimilé par l’organisme, son effet est mécanique et permet de nettoyer l’intestin tel que le ferait un balai. Mélangé à de l’eau, le psyllium forme une sorte de gel, il y a deux manières de prendre le psyllium, soit attendre qu’il se gorge d’eau et boire les graines et le gel, soit boire l’eau contenant les graines avant que celles-ci n’aient absorbé l’eau. Dans le premier cas, le mucilage tapisse l’intestin et forme une sorte de mucus, par contre dans le second cas, l’eau des intestins est absorbées par la graine et est très utile en cas de diarrhée ou des selles molles.

En cas de constipation, il est indiqué pour gonfler la masse des selles, il fait donc partie des laxatifs végétaux mais sans action physico-chimique, c’est un laxatif de lest uniquement. Il n’excite pas la muqueuse mais lubrifie les intestins.

Il est assez paradoxal que le psyllium soit en même temps un laxatif et un remède contre la diarrhée, mais la propriété du psyllium est de redonner aux selles la consistance adéquate pour être évacuées le mieux possible.

Pour commencer une prise de psyllium, il est préférable de débuter par une prise de 1 cuillère à café par jour le matin, quand vous serez sûr que votre organisme tolère le psyllium, vous pouvez augmenter la dose jusqu’à une cuillère à soupe. Si vous prenez du psyllium en vue de perdre du poids, prenez une dose de psyllium avant chaque repas. N’oubliez pas de boire beaucoup d’eau.

Ne prenez pas de psyllium si vous avez une sténose intestinale ou œsophagienne ou si vous avez un fécalome.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id, Aenean libero vel, risus non amet, adipiscing mattis Donec