Bleu, bleu, la lumière bleue

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

La lumière est composée de
particules électromagnétiques qui voyagent sous forme d’ondes.

Ces ondes émettent de l’énergie
et varient en longueur et en force. Plus la longueur d’onde est
courte; plus l’énergie est élevée. 

La longueur des ondes est mesurée
en nanomètres (nm), 1 nanomètre est égal à 1 milliardième de
mètre. Chaque longueur d’onde est représentée par une couleur
différente et est regroupée dans les catégories suivantes:

  • rayons gamma
  • rayons X
  • rayons ultraviolets (UV)
  • lumière visible
  • infrarouge
  • ondes radio.   

Ensemble, ces longueurs d’onde
constituent le spectre électromagnétique.

Cependant, l’œil humain n’est
sensible qu’à une partie de ce spectre : la lumière
visible. La lumière visible est la partie du spectre
électromagnétique représentée par les couleurs : violet, indigo,
bleu, vert, jaune, orange et rouge.

La lumière bleue a une très courte longueur d’onde, elle produit donc une plus grande quantité d’énergie. Des études suggèrent qu’avec le temps, l’exposition à l’extrémité bleue du spectre lumineux pourrait causer de graves lésions oculaires à long terme.

Où la trouve-t-on ?

La lumière bleue est en réalité
partout. À l’extérieur, la lumière du soleil traverse
l’atmosphère. Les longueurs d’onde bleues, plus courtes et de
haute énergie entrent en collision avec les molécules d’air, ce qui
provoque la dispersion de la lumière bleue partout. C’est ce qui
fait paraître le ciel bleu. 

Sous sa forme naturelle, votre
corps utilise la lumière bleue du soleil pour réguler vos cycles
naturels de sommeil et de réveil cela s’appelle le rythme circadien.

La lumière bleue aide également
à augmenter la vigilance, à augmenter les temps de réaction, à
rehausser les humeurs et à augmenter le sentiment de bien-être.

Les sources artificielles de
lumière bleue comprennent les appareils électroniques tels que les
téléphones cellulaires et les ordinateurs portables, ainsi que les
ampoules fluorescentes et les ampoules à LED écoénergétiques.

Les ondes lumineuses bleues
comptent parmi les longueurs d’onde les plus courtes et les plus
élevées du spectre de la lumière visible. Parce qu’elles sont plus
courtes, ces longueurs d’onde “bleues” ou “Haute
énergie visible” clignotent plus facilement que les longueurs
d’onde plus longues et plus faibles. Ce type de scintillement
crée un éblouissement qui peut réduire le contraste visuel et
affecter la netteté et la clarté. 

Ce scintillement et cet
éblouissement sont peut-être l’une des raisons de la fatigue
oculaire, des maux de tête, de la fatigue physique et mentale causés
par de nombreuses heures passées devant un écran d’ordinateur ou un
autre appareil électronique.  

Nos yeux ne filtrent pas la lumière bleue des rayons du soleil, sans parler de la lumière bleue des écrans ou de celle émise par des tubes fluocompacts. Une exposition prolongée à la lumière bleue peut provoquer des lésions de la rétine et contribuer à la dégénérescence maculaire liée à l’âge, pouvant entraîner une perte de vision.

Ces LED émettent de très fortes
ondes lumineuses bleues. Les smartphones, les écrans d’ordinateurs,
les tablettes tactiles et les télévisions à écran plat sont des
appareils utilisant cette technologie. En raison de leur utilisation
répandue et de leur popularité croissante, nous sommes
progressivement exposés à de plus en plus de sources de lumière
bleue et pendant de plus longues périodes.

L’évolution de la technologie
des écrans numériques a considérablement évolué au fil des ans
et de nombreux dispositifs électroniques actuels utilisent la
technologie de rétroéclairage à LED pour améliorer la luminosité
et la clarté de l’écran.

Quels sont les effets de l’exposition à la lumière bleue sur notre santé?

La lumière bleue peut aider à augmenter le sentiment de bien-être, nous l’avons déjà vu, mais une exposition chronique à la lumière bleue durant la nuit peut réduire la production de mélatonine, l’hormone qui régule le sommeil et perturber votre rythme circadien.

Des chercheurs de Harvard ont associé le travail de nuit et l’exposition à la lumière bleue durant la nuit, à plusieurs types de cancer (cancers du sein, de la prostate), de maladies cardiaques, d’obésité et à un risque accru de dépression.

Les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi l’exposition à la lumière bleue pendant la nuit semble avoir de tels effets néfastes sur notre santé, mais il est connu que l’exposition à la lumière bleue, supprime la sécrétion de mélatonine et que des niveaux inférieurs de mélatonine pourraient expliquer l’association à ces types de problèmes de santé. .

Dans deux enquêtes américaines
sur les enfants âgés de 12 à 15 ans publiées en juillet 2014, des
chercheurs des centres américains de contrôle et de prévention des
maladies ont révélé que près des trois quarts passaient au moins
deux heures par jour à regarder la télévision et à utiliser un
ordinateur.

Les enquêtes ont également
révélé que 15 % des adolescents regardent au moins quatre heures
de télévision par jour, tandis que près de 12 % déclarent
utiliser leur ordinateur quatre heures ou plus par jour. Les
sondages n’ont pas interrogé les adolescents sur leur utilisation
des smartphones.

La docteure Marjorie Hogan,
pédiatre qui a contribué à la rédaction des directives de
l’American Academy of Pediatrics concernant le temps passé devant un
écran, reconnaît que les parents ont une tâche difficile en
limitant la télévision et les ordinateurs aux enfants âgés de 12
à 15 ans, en particulier à l’ère des médias sociaux.

La fatigue oculaire numérique

fatigue oculaire

La plupart d’entre nous passons
la majorité de nos heures éveillées à regarder un écran
numérique, qu’il s’agisse de l’ordinateur de travail, de notre
téléphone portable personnel, ou simplement de regarder la
télévision. La fatigue visuelle numérique est un nouveau terme
utilisé pour décrire les conditions résultant de l’utilisation des
gadgets électroniques populaires actuels.

La fatigue visuelle numérique
est un problème médical avec des symptômes graves pouvant affecter
l’apprentissage et la productivité du travail. Les symptômes de
fatigue visuelle numérique incluent une vision floue, une difficulté
de mise au point, des yeux secs et irrités, des maux de tête, des
douleurs à la nuque et au dos. La fatigue visuelle numérique a pris
le pas sur le syndrome du canal carpien en tant que principale
plainte informatique.

La fatigue visuelle numérique
n’affecte pas que les adultes. Les enfants courent également un
risque de fatigue oculaire en raison de leur utilisation croissante
d’appareils numériques. Les enfants d’aujourd’hui ont plus d’outils
numériques à leur disposition que jamais :

  • tablettes
  • smartphones
  • tablettes
  • jeux vidéos

Selon une étude de la Kaiser
Family Foundation, les enfants et les adolescents (âgés de 8 à 18
ans) consacrent plus de 7 heures par jour à la consommation de
médias électroniques. Avant l’âge de 10 ans, les yeux des
enfants ne sont pas complètement développés.Le cristallin et la
cornée étant encore largement transparents et surexposés à la
lumière, une exposition excessive à la lumière bleue n’est pas
une bonne chose. Les parents doivent superviser et limiter la durée
d’exposition de leurs enfants à un écran.

DMLA

De plus en plus de preuves
médicales démontrent que l’exposition à la lumière bleue peut
causer des dommages permanents aux yeux et contribuer à la
destruction des cellules au centre de la rétine, jouant ainsi un
rôle dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge, pouvant
conduire à une perte de vision.

La mélanine est la substance
dans la peau, les cheveux et les yeux qui absorbe les rayons nocifs
des rayons UV et de la lumière bleue. C’est la protection solaire
naturelle du corps. Des quantités plus élevées de mélanine
offrent une meilleure protection, mais en vieillissant, nous en
perdons. Ainsi, à 65 ans, la moitié de la protection disparaît, ce
qui nous rend plus vulnérables aux maladies oculaires telles que la
dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

La rétine est un tissu très fin
et multicouche recouvrant le globe oculaire interne. La rétine peut
être endommagée par le rayonnement visible de la lumière bleue /
violette qui pénètre dans le pigment maculaire présent dans l’œil.
Une faible densité de pigments maculaires peut représenter un
facteur de risque de DMLA en permettant d’endommager davantage la
rétine.

Une étude médicale de Harvard
déclare que la lumière bleue a été identifié depuis des années
comme la lumière la plus dangereuse pour la rétine. On peut donc
s’attendre à voir une croissance à long terme du nombre de DMLA,
glaucomes, et maladies dégénératives rétiniennes.

Un article publié par l’American
Macular Degeneration Foundation (AMDF) rapporte que “les rayons
bleus du spectre lumineux semblent accélérer la DMLA plus que tout
autre rayon du spectre”.

Qui doit se protéger de la lumière bleue ?

Tout le monde doit prendre des précautions contre les effets de la lumière bleue. Que nous travaillions dans un bureau où nous passons des heures à regarder un écran d’ordinateur ou que nous surfions sur Internet et passions du temps sur les réseaux sociaux via nos téléphones cellulaires, nous sommes tous exposés à la lumière bleue.

Comment se protéger de façon
intelligente ? En portant des lunettes de protection lorsque
nous sommes devant nos écrans, d’ordinateurs, de tablette ou de
smartphones.

Voici mon trio gagnant du moment
(cela peut changer) et je vous conseille plus bas un complément du
Dr Rath pour améliorer votre vision.



Existe aussi en version clip pour les porteurs de lunettes

Voici le complément alimentaire du Dr Rath pour améliorer votre confort visuel :

Et vous, combien de temps passez-vous devant un écran ? Moi, beaucoup, donc en plus de mes lunettes anti lumière bleue, j’ai téléchargé le logiciel f.lux qui est en téléchargement gratuit : https://justgetflux.com/