Les micronutriments peuvent protéger vos cellules de l’exposition aux rayonnements.

image_pdfimage_print

Dans l’article précédent, nous avons mis en évidence les dangers de l’exposition aux rayonnements. L’imagerie par rayons X (radiographie par exemple) et la tomodensitométrie (ou scanographie) sont des techniques très intéressantes et surtout efficaces car elles permettent de sauver des vies. Le problème c’est que comme ces techniques sont précises, indolores et offrent des résultats rapides, elles sont malheureusement sur-utilisées.

Depuis de nombreuses années, nous sommes tous exposés à ces rayonnements sans même le savoir. Et pour cause, on en retrouve dans l’écorce terrestre, dans les fours à micro-ondes, les lignes électriques, les signaux radios, les téléphones cellulaires, les scanners d’aéroports et même dans les vols transcontinentaux. Une étude récente nous montre qu’une exposition à ces rayons X, même de manière minime, peut endommager l’ADN cellulaire et causer de lourds dégâts tels que des cancers qui peuvent intervenir près des années d’exposition.

Les enfants, les jeunes adultes et les femmes sont les personnes les plus sujettes à développer des cancers dus à une exposition aux rayons X, au cours de leur vie. Étrangement, de nombreux experts affirment que 40 à 50 % des tomodensitométries sont inutiles, ce qui permet de se poser des questions. À titre d’exemple, les enfants sont 10 fois plus sensibles à la même dose de rayonnement que les adultes. Les os et le torse des enfants étant plus fins, ils n’offrent pas une protection optimale contre ces rayonnements. Les radiations peuvent donc causer aux enfants des dommages au niveau de leurs organes vitaux et reproducteurs. Comme l’espérance de vie des enfants est beaucoup plus longue que celle des adultes, suite à une exposition inutile, ils ont tout le temps de manifester des problèmes à cause de cela. Par ailleurs, le fait que les enfants soient en pleine croissance, les cellules de leur corps ont plus de chance d’être modifié par ces rayonnements. Dans le même sens, les femmes ont plus de chance de développer des maladies à cause d’une exposition aux rayons X. Une étude affirme qu’une femme sur 270 ayant effectué un scanner cardiaque à l’âge de 40 ans pour contrôler ses artères coronaires développera dans sa vie un cancer contre un homme sur 600. La différence est relativement flagrante.

Dans l’idéal, il faudrait être prudent et éviter de s’exposer aux rayons X surtout lorsque cela est inutile. Seulement, ce n’est pas toujours possible. Par conséquent, il est primordial d’adapter son régime alimentaire en conséquence en y incluant des micronutriments, par exemple.

VITAMINES C, A et E: En plus d’autres effets protecteurs, la vitamine C est la plus importante dans la prévention des dommages génétiques aux chromosomes, ainsi que pour la protection des cellules de la moelle osseuse. Elle agit également en synergie avec des antioxydants tels que les vitamines A et E pour prévenir la mort de cellules saines, provoquée par les radiations et pour induire la mort cellulaire (apoptose) des cellules endommagées.

PHYTONUTRIMENTS: L’extrait de thé vert est unique en ce qu’il protège les cellules qui se divisent rapidement dans le système digestif et la moelle osseuse, et réduit les effets néfastes de l’impact des rayonnements. La quercétine protège les chromosomes et l’ADN mitochondrial. Le resvératrol protège les tissus les plus sensibles au rayonnement du foie et des organes digestifs. La curcumine protège les cellules normales contre les dommages causés par les rayonnements et augmente l’activité des gènes responsables de la mort des cellules cancéreuses.

AUTRES ÉLÉMENTS NUTRITIFS: La N-acétyl-cystéine  (NAC) est connue pour agir en synergie avec les vitamines C et E pour protéger les cellules, même lorsqu’elle est prise immédiatement après une exposition aux rayonnements. Les minéraux tels que le zinc et le manganèse sont également des cofacteurs essentiels dans la protection antioxydante naturelle. Le zinc est connu pour protéger sélectivement la moelle osseuse, en particulier les globules rouges. Le zinc et le manganèse, ensemble, protègent efficacement les mitochondries cellulaires.

De nombreuses études vont dans ce sens. Si bien que les astronautes et le personnel d’équipage des avions consomment des doses plus élevées que la normale de micronutriments et antioxydants. Peu de personnes prennent réellement conscience de cela et n’adaptent donc pas leur régime alimentaire alors que c’est assez important. Pourquoi ? Tout simplement parce que les gens ne sont pas sensibilisés à cela. Il est donc crucial de prendre soin de sa santé en commençant par conserver un niveau d’antioxydants suffisant dans le corps et à l’augmenter en cas de besoin.

 

Pour en savoir plus sur la médecine cellulaire ou pour recevoir des conseils suivez ce lien mentionnez l’ID du thérapeute 800118361

Si vous désirer en apprendre plus sur la médecine cellulaire, obtenir des conseils sur les compléments alimentaires, contactez-moi en tant que conseillère en médecine cellulaire (cf certificate-1 certificate-2) contact@optimise-ta-sante.com

Inscrivez-vous ici et apprenez-en plus : dr-rath.com

Je vous propose une consultation en naturopathie et en médecine cellulaire, découvrez-en plus en suivant ce lien : consultation en naturopathie en ligne

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ultricies quis, vel, mattis Nullam risus. nunc mi,