Santé de la prostate : les avantages des extraits de plantes

image_pdfimage_print
Rate this post

Les effets polyvalents des extraits de plantes (phytobiologiques) ont été prouvés par de nombreuses études scientifiques. Des instituts de recherche renommés ont également démontré les avantages impressionnants de certaines substances phytobiologiques pour la santé de la prostate. Vous en trouverez ici une petite sélection :

L’extrait de palmier nain améliore les symptômes de grossissement bénin de la prostate.
L’étude visait à évaluer l’efficacité à long terme d’un extrait éthanolique de palmier nain (Serenoa Repens) chez des patients présentant des symptômes du tractus urinaire inférieur induits par une hyperplasie bénigne de la prostate. À cette fin, 120 participants ont reçu 320 mg d’extrait de Serenoa Repens par jour pendant 24 mois. L’évaluation des résultats était basée sur le « score international des symptômes de la prostate » (IPSS), l’indice de « qualité de vie », la mesure du débit maximal urinaire (Qmax) et « l’index international de la fonction érectile ». Dans les quatre zones d’évaluation, le traitement par Serenoa Repens a montré une amélioration considérable des symptômes.

L’ortie soulage les symptômes de l’hyperplasie bénigne de la prostate.
Le but de l’étude était de déterminer l’efficacité de l’ortie (Urtica dioica) sur les affections des voies urinaires basses résultant d’une hyperplasie bénigne de la prostate. Au cours des six mois d’enquête, 620 patients ont reçu soit un extrait de plante, soit un placebo. Les résultats ont été obtenus en utilisant le «score international des symptômes de la prostate» (IPSS) et en mesurant le débit urinaire maximal (Qmax), l’urine résiduelle post-évasive (RVP), les valeurs de PSA et de testostérone et la taille de la prostate. Après 6 mois, la plupart des patients du groupe des orties ont ressenti un soulagement de leurs symptômes, tandis que seule une faible proportion des participants du groupe placebo ont noté une diminution de leurs symptômes.

Les graines de citrouille et huile de palmier nain comme mesures thérapeutiques efficaces dans l’hyperplasie bénigne de la prostate.
Pour évaluer l’efficacité des thérapies naturelles dans le traitement de l’hyperplasie bénigne de la prostate, 47 patients âgés en moyenne de 53,3 ans ont été traités quotidiennement pendant 12 mois avec 320 mg d’extrait de plante. Le groupe A a reçu un placebo à base d’amidon de patate douce, le groupe B de l’huile de graines de citrouille, le groupe C de l’huile de palmier nain, le groupe D une combinaison d’huile de graines de citrouille et d’huile de palmier nain. Dans les groupes B, C et D, le «score international des symptômes de la prostate» s’est amélioré. En outre, la qualité de vie des patients et d’autres paramètres se sont également améliorés. Sur la base de ces résultats, on peut conclure que l’huile de pépins de citrouille et l’huile de palmier nain sont des substances naturelles efficaces pour le traitement de l’hyperplasie bénigne de la prostate.

Pour commander directement ces compléments alimentaires sur le site du Dr Rath : dr-rath.com

Contactez-moi en tant que conseiller en médecine cellulaire (cf certificate-1 certificate-2) contact@optimise-ta-sante.com

Je vous propose une consultation en naturopathie et en médecine cellulaire, découvrez-en plus en suivant ce lien : : consultation en naturopathie en ligne

Références

(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21304222: Sinescu, I. et al.: Long-term efficacy of Serenoa repens treatment in patients with mild and moderate symptomatic benign prostatic hyperplasia. Urol Int. (2011);86(3):284-9.)

(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16635963: Safarinejad, M.R.: Urtica dioica for treatment of benign prostatic hyperplasia: a prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled, crossover study. J Herb Pharmacother. 2005;5(4):1-11.)

(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20098586: Hong, H. et al.: Effects of pumpkin seed oil and saw palmetto oil in Korean men with symptomatic benign prostatic hyperplasia. Nutr Res Pract. 2009 Winter;3(4):323-7.)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dapibus mattis massa ipsum id felis pulvinar lectus felis elit.