David Laroche et le coaching

image_pdfimage_print

Au vu des circonstances actuelles, beaucoup de gens souhaitent changer d’orientation, se remettent en question, cherchent des solutions pour se recycler…

Comme vous le savez probablement, j’apprécie beaucoup le travail de David Laroche. 
En partie pour ses qualités de coach. Je vous en avais déjà parlé l’année dernière.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le coaching ne demande pas de prédisposition particulière. Et David n’a pas toujours été doué de ce talent qui permet de transformer la vie des personnes qu’il accompagne.

Lors d’un échange que j’ai eu récemment avec lui, David m’a raconté son premier coaching.

Pourquoi a-t-il été à l’origine d’une révélation pour lui ?


Cette révélation, j’ai pensé qu’elle vous intéresserait. Je la partage ici avec vous. 

En 2010, alors que David n’a que 20 ans, il rencontre une fille (appelons là Camille) du même âge que lui, qui lutte chaque jour depuis plusieurs années parce que les transports en commun la terrorisent. 

Alors que pour la plupart des gens il s’agit d’une routine quotidienne…

Pour elle, le simple fait de sortir du lit et de savoir qu’elle doit prendre le métro, lui donne mal au ventre. 
“ J’ai peur de me perdre ! Et si je me fais agresser ? Et si le métro est en retard ? Comment je vais me sentir s’il y a trop de monde ? Et si je fais un malaise ? Et si on me pousse sur les rails ?… “ 
Pour elle c’est l’angoisse avant même de sortir du lit. Et ça, tous les matins. 

Je n’imagine pas comment ça doit être dur à vivre au quotidien. En fait si…
A cette époque, David n’a que 20 ans et termine tout juste une formation de coaching !

C’est l’occasion pour lui de tester ce qu’il a appris, dans la vie réelle, pour aider quelqu’un à dépasser une difficulté. Il propose alors de coacher Camille, à Lyon, près de la gare. 

Alors qu’elle lui expose à quel point cette angoisse la limite au quotidien, et à différents niveaux de sa vie, là au milieu des passants… 
Très vite… David aussi se met à avoir mal au ventre. 
 
Mais pas à cause des transports.

Il a chaud, il transpire, sa gorge se serre et la panique le gagne. 
Il y a un monde entre la théorie qu’il a apprise et la réalité de l’être humain qui pense, réfléchit, et pose des questions difficiles, ou ne sait pas répondre à celles que David pose…

Et si, finalement, il lui causait plus de mal que de bien ? 

Pendant le premier quart d’heure, le coaching ressemble à une partie de ballon-prisonnier. David est sur ses gardes, prêt à esquiver toutes les questions et les réponses, dont le seul but est visiblement de le mettre hors jeu. 


Il me raconte qu’à ce moment-là, sa plus grande peur, c’est de bloquer, de manquer de solutions et de devoir lui dire qu’il ne peut rien pour elle …

Il utilise toutes les techniques qu’il connaît, les unes à la suite des autres… pendant près de 2h.
Vu de l’extérieur, ça doit ressembler à ces œuvres abstraites, où la peinture part dans tous les sens… 

Après avoir épuisé tout son stock de stratégies, David sent que c’est le moment de mettre fin à la séance et propose à Camille de rentrer en transport. 
Elle accepte, lui dit au revoir et se dirige vers l’arrêt Part-Dieu la Villette.

Une heure plus tard, il reçoit un SMS : 

“David je suis arrivée chez moi !! Ça fait 5 ans que je vois des spécialistes sans que rien ne change, mais là… ça y est ! Je l’ai fait !!!” 

Ouf ! Le soulagement ! Et la fierté aussi !
Après tout, il a impacté sa vie cette après-midi-là ! 

Mais…

David a aussi pris conscience d’une vérité fracassante :
La formation de coaching qu’il a suivie était insuffisante. 

À partir de là, il a décidé de se former et de s’entraîner, pour ne plus jamais avoir la sensation de boire la tasse pendant un coaching. 
 
Être bon ne suffit pas.
Il faut être excellent”
, me dit David. 
Et je vous parle de ça, il y a plus de 10 ans maintenant.

“Aujourd’hui si tu n’es pas excellent, tu n’existe même pas sur le marché du coaching.”

Parce que ce sont les coachs excellents qui transmettent et impactent la vie de leurs clients. 
Parce que ce sont les coachs excellents qui ont des listes d’attente longues comme le bras et n’ont même pas besoin de prospecter “


Après plus de 2300 coachings individuels ces 10 dernières années, David a mis au point une méthode d’enseignement avec laquelle il aurait aimé qu’on lui apprenne le coaching. Pour ne plus avoir cette désagréable sensation de ne pas causer plus de tort que de bien à son client. Pour gagner un temps fou et réellement impacter la vie de nos clients et en vivre plus rapidement.

C’est avec cette méthode d’enseignement qu’il partage son protocole de coaching en 8 étapes à des coachs, des futurs coachs ou à des personnes intéressées par le coaching, au sein de son école d’entraînement : l’EDEC. 
Qui a déjà vu se former, et se perfectionner des dizaines de coachs ces dernières années. 

Et en vue de la forte demande de coaching qui va ne pas cesser d’augmenter ces prochaines années dûe au mal-être de la population, et aux opportunités qui se présentent quotidiennement et créent du bruit… David a décidé de rendre sa formation accessible au plus grand nombre.

Il a alors créé l’EDEC…Online LIVE

La formation peut maintenant être suivie du Canada, du Maroc, de la Suisse, de la Belgique, de la France et des DOM-TOM bien sûr… 
N’importe quand. 
Pour un investissement nettement inférieur à sa version en présentiel.

Mais avec toutes les qualités de sa version physique.
(quelques inconvénients en moins, comme les frais de déplacement et de logement puisque vous pouvez la suivre de chez vous).  

Les inscriptions ferment à la fin du mois de novembre. 
Cependant le 28 Novembre David organise une présentation gratuite en ligne de l’école et de son programme à laquelle tu peux assister en cliquant ici :

https://bit.ly/2HwpIvQ

Pendant cette conférence en ligne, David va vous présenter l’EDEC Online LIVE, pourquoi elle est si différente des autres écoles, pourquoi des futurs coachs et même des coachs qui exercent et forment dans des écoles depuis plus de 20 ans s’inscrivent… 

David me l’a dit. Ça va beaucoup plus loin que simplement former les coachs aux outils du coaching. Avec son équipe marketing, ils vont encore plus loin, en vous aidant à lancer votre activité grâce à un business clé en main. Le top si vous êtes allergique au marketing ou à la vente. 

Vous pouvez vous inscrire à cette conférence LIVE dès maintenant en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/2HwpIvQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dolor quis at mi, ut Donec sit